• A cheval dans la VIe région (2000)

    En allant à cheval manger du cochon chez un ami nous avons vu une dizaine de singes Congo en conciliabule dans un arbre sans feuilles.

    Ce fût d'ailleurs une belle ballade, la vielle bête que je montais avait des envies de galoper, je la laissais faire en espérant qu'elle soit sure d'elle. Heureusement que le cheval savait où il posait les pieds car lorsque nous sommes arrivés au bout du voyage (une heure et demi de route) je me suis rendu compte que mes chaussures étaient coincées dans les étriers ! Nous nous sommes arrêtés à mi-chemin conseiller un paysan sur un captage de source, il faisait sécher du cacao et du café, un papillon bleu gros comme ma main voletait au dessus des graines.

    Au retour j'ai préféré monter sur le dos d'un camionnette que sur le cheval (si mon derrière avait été plus solide je serais remonté). Les paysages montagneux, touchés par la sécheresse de l'été sont couleur paille. Lors de la descente le jeu du soleil couchant sur nuages et montagnes était tellement beau que j'ai du murmurer quelques mots incompréhensibles pour mes collègues de voyage. Tout en délicates ombres et en chaudes couleurs.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :