• Buika !


    A bloc. Je reviens à bloc. Débordant d'énergie !

    Elle était sur scène les yeux légèrement voilés, l'air parfois ailleurs et pourtant - là.

    Un peu titubante ? Peut être. Parfois aux gestes mal assurés ? C'est possible.

    Elle touchait le micro de ses doigts pour y trouver la mesure, la bonne distance où se tenir.

    Mais elle présente, entière dans cette petite salle. Se livrant sans retenue.

    L'essence même gitane dans la posture, quelque chose d'une prêtresse candomblé dans larges vêtements blancs, dans la transe. Comme si elle devenait le conduit pour l'expression d'une chose profonde, mystérieuse, puissante.

    La puissance même. Le chant sans entraves. Un voix qui tout balaye et derrière la tristesse, la nostalgie et les amours perdus une immense joie de vivre partagée.

    J'en sors à bloc, laissant mes histoires de voyages géographiques pour ces quelques lignes d'un voyage musical...

    Et je ferais mien ce refrain :
    « jodido pero contento
    dolido pero despierto
    con miedo pero con fuerza
    Yo voy con miedo pero con fuerza »

    (au masculin, pour moi...)



    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 4 Octobre 2007 à 20:31
    ça fait
    du bien parfois d elaisser notre géographie. A bloc pour quelque refrain entraintant.
    2
    Jeudi 4 Octobre 2007 à 23:41
    Ouais !
    La géographie au placard... On aura l'occasion de la ressortir plus tard, mais laissons le son!
    3
    Agnesé
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 00:11
    Salut Mazeo ;-)
    Tjrs pas de musique! J'aurais voulu l'écouter :) @++
    4
    Jeudi 11 Octobre 2007 à 19:21
    Ach...
    c'est ben vrai ça... Je vais essayer de m'en occuper ce week-end... Mazeo
    5
    Samedi 13 Octobre 2007 à 11:52
    Ben mince
    la musique y est (ce n'est pas "Jodida pero contenta", mais ce n'est pas grave...), par contre que fait là ce carré noir !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :