• Convertir les païens...


    Le chœur de l'église évangélique voisine me berce tous les dimanches matins et les dimanches après-midis comme celui-ci les gammes chantées par ses juniors me cassent les oreilles. Tout à l'heure le pasteur invectivait ses ouailles - je l'entendais trop bien sans y comprendre quoi que ce soit.

    Dans cette rue il y a aussi une base de mormons et on les voit parfois errer dans le quartier par paire dans leurs uniformes de VRP, blonds et rougis par le soleil. On me dit qu'ils sont tenaces...

    De temps à autre je croise aussi le couple classique des Témoins de Jéhovah distribuant leur petite revue en malgache.

    Et j'étais tombé sur la trace du pasteur Maillol et de son Église de l'Apocalypse dans le prénom d'un enfant lors de notre randonnée au Tsiafajavona.

    Sans parler des volontaires catholiques (de Paris ou d'ailleurs), de Pedro et de son aura, des bonnes sœurs, des pères blancs et des frères missionnaires...

    Sans doute que les différents segments de l'Islam ont ici leurs prosélytes aussi, puisqu'il paraît que les adhérents de cette religion croissent.

    Qu'est qu'ils ont tous ces gens ? Qu'est qu'ils ont à venir ici enseigner la Seule Vraie Foi aux païens ? Ne peuvent-ils donc pas laisser les habitants de ce pays vaquer tranquillement à leurs occupations ?

    C'est peut être la persistance des religions traditionnelles qui motive tous ces convertisseurs en puissance. Peut être se disent-ils qu'une religion traditionnelle est fragile dans un contexte de mondialisation et que ses tenants finiront par plier sous les coups conjugués des missions, de la modernité et de la crise... Il y aurait donc des adeptes à se faire !

    Je n'ai pas particulièrement de sympathie pour les religions, traditionnelles ou autres, mais les prosélytes m'agacent bien plus et je souhaite aux païens toute la résilience nécessaire pour ne pas se laisser convertir par le premier quidam venu (ni le second d'ailleurs...).



    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Camille
    Mercredi 27 Août 2008 à 15:21
    ...
    "En ce temps-là / A coups de gueule de civilisation / A coups d'eau bénite sur les fronts domestiqués / Les vautours construisaient à l'ombre de leurs serres / Le sanglant monument de l'ère tutélaire / En ce temps-là / Les rires agonisaient dans l'enfer métallique des routes / Et le rythme monotone des Pater Noster / Couvrait les hurlements des plantations à profit (...)" David Diop, Coups de pilon
    2
    Mercredi 27 Août 2008 à 21:56
    Merci
    Camille pour ces belles strophes que je connaissais pas ! (ça va dans le grand nord ?)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Chachlik
    Dimanche 31 Août 2008 à 11:49
    A propos
    de Mada... Si tout va bien on s'y retrouve en 2009
    4
    Lundi 1er Septembre 2008 à 19:34
    Tiens !
    Ce sera drôle ça ! Et sympathique sans doute... Mazeo
    5
    P'tite vazaha
    Lundi 1er Septembre 2008 à 21:00
    prosélytisme?
    je ne crois pas qu'il s'agisse de "convertir" quelqu'un à une religion bien précise, d'ailleurs je trouve les malgaches plutôt tolérant de ce côté-là : il n'y a pas de conflits entre toutes ces religions, elles cohabitent en paix, car pour les gens, on se rend vite compte que c'est la Foi -et la pratique bien sûr- qui compte. Quelle religion, et la façon de la pratiquer, j'ai eu le sentiment que ça ne comptait pas tant que ça. En tout cas, j'ai été surprise à Mada de ne pas ressentir cette "rivalité" comme on peut le voir en France (les cathos forment un clan distinct des protestants, tout comme les Témoins de Jéhovah sont un groupe à part etc). L'homme qui m'accueille quand je suis là-bas est luthérien, et quelle ne fut pas ma surprise de le voir accueillir des Témoins de Jéhovah chez lui, et ils priaient ensemble (hérésie à mes yeux!!)! Ses enfants ont été élevés "à la catholique" etc... Pour ces gens, je crois que l'important, c'est de croire en quelque chose qui les dépasse, qui va au-delà de leur misère quotidienne, bref, qui les transcende -et les rassemble. Je ne vois pas ça comme du "matraquage" ou du prosélytisme; et de plus, c'est très ancré dans l'esprit malgache, ce n'est pas si éloigné des croyances traditionnelles (le Zanahary, Dieu créateur est commun à toutes les religions monothéistes).
    6
    Lundi 1er Septembre 2008 à 21:58
    S'il ne s'agit
    pas de convertir des mécréants que font donc ces braves jeunes de l'Utah dans les rues de Tana ? Et pourquoi donc dépenser tant d'argent pour produire et distribuer la petite revue en couleurs et en malgache que les Témoins de Jéhovah donnent aux passants ? On pourrait aussi se poser la question de pourquoi des "idoles" sont incendiés, ou comment des sectes apocalyptiques se développent si ce n'est par le prosélytisme...
    7
    Lundi 1er Septembre 2008 à 22:10
    Trouvé sur Wikipédia a l'article Famadihana
    "De nos jours, la pratique du famadihana tend à se raréfier, en raison d'une part du coût souvent élevé de la cérémonie, et de l'autre de l'impact de l'influence occidentale, par l'intermédiaire notamment du sectarisme chrétien (car longtemps, les gens n'avaient ressenti aucune contradiction entre cette coutume et les principes chrétiens !) qui gagne du terrain à la faveur de la paupérisation."
    8
    P'tite vazaha
    Mardi 2 Septembre 2008 à 10:11
    sectes
    Je ne fais pas partie d'une secte, mais j'ai constaté que ce que nous "occidentaux" mettons dans ce terme est vu différemment par les malgaches. Là où nous voyons du prosélytisme [les journaux La Tour de Garde des témoins de Jéhovah par ex.], les malgaches ne voient qu'une revue gratuite, écrite dans leur langue avec des passages et des réflexions de la Bible. Loin d'eux l'idée de quitter leur église (celle que fréquentaient leurs parents, les parents de leurs parents etc...)pour rejoindre une secte. Tu vois, au début, j'étais tentée de jetter toutes ces revues sectaires, que je considérais comme un "ramassis de mensonges", une sorte de manipulation des esprits faibles. Et puis je me suis aperçue que les malgaches ne voyaient là qu'un genre de "cadeau gratuit", sans plus. Si tu vas chez les gens, tu t'apercevras que pas mal de foyers "pauvres" ont la Tour de Garde chez eux. Pourtant, ils n'ont jamais mis les pieds chez les témoins de Jéhovah, et pratiquent la religion catholique ou protestante... S'ils gardent ces imprimés, c'est souvent pour sa valeur "papier". Je doute que ce soit un réel moyen d'évangélisation! Bref... cela dit, je comprends tout à fait ton point de vue ;-) Moi-même au début j'étais septique envers ce que je considérais comme une "hypocrisie". Mais en vivant là-bas, ma vision des choses s'est modifiée... La plupart de mes certitudes religieuses ont volé en éclat... et voilà, je voulais juste livrer mes ressentis, je ne fais pas de thèse sur le sujet ;-) Bonne journée!
    9
    Mercredi 3 Septembre 2008 à 18:38
    Les sectes
    Mon propos dans ce billet n'était pas de me demander si les méthodes utilisées par les diverses religions pour convertir les païens étaient efficaces mais de constater qu'elles y dépensent une énergie et des moyens considérables (dont la Tour de garde en est un parfait exemple)... C'est donc qu'elles estiment, à tord ou a raison, qu'elles ont ici un réservoir d'adeptes potentiels intéressant. A l'époque des parents des parents des actuels malgaches il n'y avait pas de sectes chrétiennes à Madagascar et cela veut dire que des adeptes ils en font ! Je leur demande juste de laisser ces gens tranquilles... Ce n'est pas le premier pays pauvre dans lequel je vis, et ce n'est pas la première fois que je vois ces sectes pulluler - malheureusement !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :