• Les petits métiers


    Madagascar est une terre pleine de petits métiers, on croise dans les rues le réparateur de parapluies, celui qui répare seaux en plastique et assiettes en étain, les récupérateurs de bouteilles, les tireurs de charrettes à bras... Un livre leur est d'ailleurs dédié.

    A Andravoahangy, au rond point devant le marché aux lunettes (un endroit étrange où des artisans opticiens vous copient vos verres et les installent dans d'improbables montures) des journaliers stationnent portant les symboles de leur métier.

    Pourquoi là ? Certes le carrefour est passant, mais ce n'est pas le plus passant de la ville. Peut-être est-ce la proximité des nombreuses quincailleries ? Le client peut acheter directement là les matériaux avec lesquels le journalier travaillera.

    En tout cas, au passage des voitures un tel tend le tournevis isolé de l'électricien, tel autre la poignée de clés du mécanicien, encore un les pinces ou le marteau. A la réflexion, à Andravoahangy ce sont les journaliers mécaniciens et électriciens, je ne crois pas avoir vu là de marteau... Les maçons seront ailleurs avec leurs truelles, les menuisiers encore ailleurs avec leurs scies et leurs rabots.

    Il y a-t-il un endroit pour l'ingénieur ? Que tendrait-il au passant ? Un règle à calculer ? Une calculatrice de poche ? Un ordinateur portable ?

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Katie
    Samedi 20 Novembre 2010 à 00:25
    news
    Hello, ici Londres. Toujours a Madagascar?
    2
    Lundi 22 Novembre 2010 à 06:24
    Hey oui !
    Salut Katie, Toujours à Tana - je rentre en région parisienne en décembre pour y rester un nouveau moment... M.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :